Vous êtes ici :   Accueil » Forum » Politique Locale » A propos de l'éco-quartier
 
 
Forum - Politique Locale - A propos de l'éco-quartier

 

actif  Sujet n° 8

le 23/10/2009 @ 11:40
par cevennes

cevennes

Administrateur
9 messages

Ce projet d'éco-quartier présentant, tout au moins pour ce que l'on en sait actuellement, quelques intérêts me laisse beaucoup d'interrogations.
 Ce dernier devrait s'étendre depuis la gare jusqu'à la Déroussine, soit sur l'ancien triage SNCF qui surplombe le quartier du Tempéras.

Hors ce quartier est sur le lit du gardon, la presse lors des inondations n'en parle jamais, en 1958 la rue Maximin d'hombre avait une hauteur d'eau, au niveau de la rue Montalet, qui ne laissait voir que le toit d'une 4CV. (celle de mon grand père, malheureusement je n'en retrouve pas la photo).
Toujours dans ce quartier lors des différentes inondations il y a eu à minima 1m d'eau. (dans le jardin de mes grands parents il était un puit de 3 à 4m de profondeur, le fond était sableux et avait environ 10 cm d'eau, avec une pompe, dont le diametre du tuyau de sortie était environ 80 mm  mon grand père arrosait le jardin il était horticulreur fleuriste. (La pompe tournait plusieurs heures à débit constant sans aucun désamorçage)
Ce puit était fermé par une dalle en béton, lors des inondations de 1958 la résurgence d'eau a soulevé cette dalle).

Mon intrrogation est :
Ce facteur est il prit en compte, les architectes européens sont ils informés de cette situation.
Quelles dispositions sont prévue pour que le bétonnage de ce lieu n'aggrave pas la situation?
Ou renouvellera-t-on l'erreur de l'urbanisation de la Prairie qui est le lit du gardon et qui de tous temps a été inondée.

 Autre interrogation:
Ce lieu devant etre entierrement piétonnier, quelles dispositions sont prises en matière de stationnement pour les véhicules des habitants.
Lorsque l'on sait que sur ALES le stationnement est pratiquement impossible et que les rares parkings sont fermés la nuit, sans parler de leur prix prohibitifs.

Autre interrogation:
Que devient la ligne SNCF Nimes Clermont ferrand qui est dans ce lieu.
Suppréssion, remplacée par un service de bus? d'ou enclavement et faillite de l'arrière pays Alésien. 

 

Ci dessous texte tiré de ce site :
http://www.languedoc-roussillon.ecologie.gouv.fr/zi/departements/presentation_ADZI30.pdf
Qui je pense ne peut etre mis en doute.

L’agglomération d’Alès est particulièrement exposée au risque d’inondation. A ce niveau, l’ensemble de la plaine alluviale du Gardon et de ses affluents est occupé par des habitations et des équipements. Seule la citadelle ancienne située sur un promontoire rocheux est préservée. Compte tenu des aménagements qui empêchent toute infiltration dans les sols et le retour des eaux de débordement au lit, les hauteurs de submersion dans la ville peuvent être exceptionnelles . Environ 18 000 personnes, soit 46% de la population alésienne, vivent en zone inondable. Le lit majeur domine de 4 à 5 mètres le Gardon ; il est largement occupé par les activités humaines : logements, établissements recevant du public (cité scolaire des Prés St-Jean, campings, stades), zones industrielles (station d’épuration, déchetterie), terrains agricoles. Les quartiers des Prés de Saint-Jean, du Faubourg du Soleil et de la Prairie sont particulièrement exposés.

Site web cevennes
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 1
--------
le 27/05/2014 @ 12:09
par cevennes

cevennes

Administrateur
13 messages

Découvrir en vidéo ce que sera l' éco-quartier  (2 février 2009)

Vue aérienne de l'ex gare de triage ou sera implanté l'écho quartier (photo du siècle dernier)
En arriere plan la Déroussine et le tempéras. 

triage.jpg

Site web cevennes
Poster une réponse Haut  
actif sujet actif   clos sujet clos   Important! Important!   Nouveau Nouveau message
Rectifier Rectifier message   Clôturer Clôturer sujet   Remonter Remonter  
Catégories de discussion  Forum  



La seule raison du destin, c'est son irrésistibilité à la fatalité

Si l’on n’est plus que mille, eh bien, j’en suis ! Si même ils ne sont plus que cent, je brave encore Sylla; S’il en demeure dix, je serai le dixième;
Et s’il n’en reste qu’un, je serai celui-là.

Victor Hugo - Les Châtiments

conception du site ©J-Pierre César 2009            optimisé 1024x768
Ce site et les fichiers des adhérents ne sont pas déclarés à la CNIL - Dispense n° 6 - Délibération n° 2005-284 du 22 novembre 2005

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification
et de suppression des données selon la loi Informatique et Liberté (article 34) du 6 janvier 1978.

sticker.gif
Vous êtes ici :   Accueil » Forum » Politique Locale » A propos de l'éco-quartier